Chambres et table d'hôtes à la campagne
Notre jardin potager
Notre jardin potager
Le jardin au petit matin
Le jardin au petit matin
Une poule rousse
Une poule rousse
Le potager de la serre
Le potager de la serre
Le vieux chêne
Le vieux chêne
La joubarbe se plaît sur nos murets
La joubarbe se plaît sur nos murets
Fourmi sur cerisier
Fourmi sur cerisier
Abeilles à l'assaut
Abeilles à l'assaut
Jessica la jument
Jessica la jument
Le grand chêne de la Ferme de Leix
Le grand chêne de la Ferme de Leix
Une abeille en plein travail
Une abeille en plein travail
Moustache
Moustache
Les lupins en force
Les lupins en force
Tondeuses à gazon silencieuses
Tondeuses à gazon silencieuses
Cot cot
Cot cot
Les juments sous la neige
Les juments sous la neige
Tendresse
Tendresse
Salsifis sauvage
Salsifis sauvage
Réveil d'un champignon
Réveil d'un champignon
Le poulailler
Le poulailler

Les Jardins de Leix

Nous nous attachons à faire de la Ferme de Leix un environnement préservé où la faune et la flore s'épanouissent tout en offrant de généreuses récoltes tout au long de l'année.
Nous nous inspirons fortement des principes de la permaculture dans notre gestion de l'éco-système de la Ferme.

Les jardins de la Ferme de Leix

À la Ferme de Leix, nous souhaitons que nos jardins produisent suffisamment pour la famille et la table d'hôtes tout au long de l'année.

Pour le moment, deux zones potagères coexistent sur la ferme. La plus grande est clôturée afin de nous prémunir de l'appétit des cervidés, capable d'engloutir des kilos de légumes en quelques heures !
La seconde dispose d'une serre afin d'étendre les périodes de culture et de nous protéger de certaines gelées de printemps et d'automne.

Nos animaux, poules, chevaux et chats, trouvent aisément leur place sur la propriété.
Les poules nous permettent de nous fournir en oeufs toute l'année et produisent un fumier de qualité. Nous essayons de rendre le poulailler le plus autonome possible en y implantant des arbres fruitiers et des plantes à graine.
Nos 4 chevaux (2 juments et 2 ponettes) assurent l'entretien des prairies et nous nous servons régulièrement du fumier pour fertiliser le potager et donner un coup de pouce aux arbres fruitiers.
Et, cerise sur le gâteau, les chats viennent se frotter dans nos pattes lorsque l'on travaille au jardin.

La permaculture

La permaculture est une éthique qui vise à concevoir des systèmes autonomes, durables et résilients, sur un modèle naturel moins dépendant des systèmes industriels de production.

Au jardin, la permaculture encourage la biodiversité qui offre à l'écosystème une meilleure résistance aux maladies, aux perturbations météorologiques et humaines etc...
Ainsi, plantes sauvages, insectes et animaux ne sont pas combattus mais intégrés au modèle de culture.

La permaculture invite également à mettre en question certaines techniques agricoles modernes et à redécouvrir des méthodes ancestrales qui ont fait leur preuve.
Mais la nature, dans son fonctionnement global, reste la source d'inspiration principale pour des jardins écologiques et productifs.

Une forêt comestible

La forêt comestible, aussi appelée "jardin-forêt", est un modèle de culture cherchant à imiter l'efficacité de la forêt en vue de produire de l'alimentation.
En effet, la forêt est un système autonome et extrêmement efficace qui produit une grande quantité de richesses naturelles : bois, feuilles, plantes herbacées, arbustes, lianes, fruits etc...
La forêt comestible va chercher à reproduire les conditions d'une forêt sauvage mais en mettant en place des espèces produisant une nourriture abondante pour l'homme.
Ainsi au plus haut étage du jardin-forêt, nous trouverons les grands arbres fruitiers (pommiers, châtaigners...); aux étages inférieurs, des arbres et arbustes plus petits (pêchers, noisetiers...), des lianes et plantes grimpantes comestibles; jusqu'au sol, avec les petits fruits (cassis, framboises...) et le jardin potager dans les clairières.

Sur la ferme, les arbres fruitiers sont intégrés dans les potagers afin de profiter de tous leurs bienfaits, mais également dans certains lieux plus éloignés où nous souhaitons voir naître des jardins-forêts.
Nous essayons d'étendre les zones d'abondance fruitière afin qu'en saison, humains et animaux puissent en partager les fruits à volonté.